Le PAREC se décline en 3 composantes ayant chacune sa spécificité en termes de financement.

Composante 1 : Amélioration de l’accès, de la qualité et du pilotage du systèmes éducatif.

Elle comprend 7 thématiques (piliers, DLI) :

  • Recrutement et déploiement des enseignants:

            Il s’agit ici de mettre en place une stratégie efficace et efficiente permettant d’utiliser de manière rationnelle le personnel enseignant et de mettre à la disposition du système éducatif, 18 000 enseignants sur une période de 7 ans.

  • Renforcement des capacités des enseignants à l’utilisation effective et efficace des nouveaux curricula:

Par le passé, de nombreuses sessions de formation ont été organisées à l’intention des enseignants. Force est de constater que celles-ci n’ont pas toujours donné le résultat escompté. Au moment où de nouveaux curricula sont en train d’être implantés, il est question d’en permettre une bonne appropriation par les enseignants à travers une stratégie plus efficace. Il est attendu qu’environ 105 000 enseignants soient formés.

  • Accroissement de l’accessibilité et de la disponibilité des manuels scolaires

Cette thématique vise à rendre le manuel scolaire essentiel plus accessible et plus disponible de manière à avoir un taux de possession de un manuel pour un élève. Il est attendu qu’une politique du manuel scolaire soit élaborée, que soit renforcée l’option d’un titre par matière dans nos classes et des manuels scolaires essentiels soient gratuitement distribués à toutes les écoles primaires publiques.

  • Développement des Centres préscolaires communautaires respectant les normes standards

Etant donné que le préscolaire joue un rôle de premier choix dans le développement intellectuel de l’enfant, il s’agit de donner aux enfants des zones rurales, les mêmes chances de scolarisation que ceux des villes en y créant avec l’appui des communautés et des communes des Centres Préscolaires Communautaires.

  • Systématisation de l’évaluation standardisée des acquis scolaires des élèves dans le primaire et le secondaire

Le système éducatif camerounais est longtemps resté tributaire des évaluations périodiques régionales des acquis scolaires avec cette difficulté que l’on ne pouvait pas de manière régulière, procéder aux remédiations souhaitées dans la qualité de l’éducation. Il s’agit de mettre en place un système national d’évaluation des acquis scolaires dans le cycle primaire et le premier cycle du secondaire qui est subordonné à la mise en place d’une structure autonome y dédiée et à la l’élaboration d’une stratégie.

  • Mise en place d’un SIGE fonctionnel et opérationnel

Le secteur de l’éducation et de la formation a longtemps souffert de l’indisponibilité des données du secteur de l’Education et de la Formation, doublée du manque de fiabilité de celles existantes. Toutes choses qui rendent incertaine une prise de décision conséquente dans le secteur.

Le PAREC entend dans cette thématique y remédier à travers :

  • Le système d’Information et de Gestion de l’Education (SIGE) dont l’implémentation doit se décliner suivant les étapes suivantes :
    • La création d’une structure autonome dédiée à la production des statistiques fiables de l’Education ;
    • La mise en place d’une plateforme sectorielle chargée de la production de statistiques de l’Education ;
    • La production régulière d’annuaires statistiques du secteur de l’éducation et de la formation.
  • Appui aux écoles des zones d’accueil des réfugiés et des populations hôtes

L’afflux des réfugiés des pays voisins et des populations déplacées internes a de nombreuses répercussions sur leurs zones d’accueil. Par de-là les problèmes de ressources, le problème de la scolarisation des enfants se pose avec la plus grande acuité. Il s’agit d’y apporter une réponse à travers des appuis aux écoles et partant, aux élèves de ces écoles. Ce qui passe par l’élaboration d’une stratégie de réponse et d’un plan opérationnel de mise en œuvre.

La composante 2 : Amélioration des performances des écoles à  travers le Financement Basé sur la Performance.

Cette composante vise à améliorer l’accès, la rétention des élèves ainsi que la gouvernance des écoles au moyen des incitations financières octroyées aux écoles et aux différentes parties prenantes.

  • Financement Basé sur la Performance (FBP) :

Le FBP vise à améliorer l’accès, l’achèvement des élèves ainsi que les performances et la gestion des écoles au moyen d’incitations distribuées aux enseignants en cas d’atteinte d’un certain nombre d’indicateurs, suite à une vérification indépendante. Il vise aussi à renforcer l’implication de la communauté éducative locale dans le fonctionnement de l’école.

Dans le PAREC, il s’agit d’une phase pilote qui va enrôler progressivement et en 7 ans, 5000 écoles du Nord, de l’Adamaoua, de l’Est, de l’Ouest, du Nord-ouest, du Sud-ouest, du Centre, Sud et du Littoral.

Les conditions pour le Démarrage :

Elaborer un manuel de procédure,

Mettre en place une cellule Technique Nationale

Recruter une Agence de Contractualisation et de vérification.

Les conditions pour en bénéficier :

Un conseil d’école fonctionnel

Un projet d’école

Un compte bancaire

Un effectif supérieur à 150 élèves

La composante 3 : Appui institutionnel et gestion de l’UCG

Cette composante est un support dédié au financement de certaines activités des deux premières composantes et au fonctionnement de l’Unité de Coordination et de Gestion.

PAREC

Programme d'Appui à la Réforme de l'Education au Cameroun

Website: https://www.parec-cameroun.net

Recent Posts

Write a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.